Les croyances : atouts ou limites ?

0
191

Qu’est-ce qu’une croyance : la définition du dictionnaire Robert est : action, fait de croire une chose vraie, vraisemblable ou possible. En d’autres termes, les croyances correspondent à la réalité d’un individu qui est bien différente de la vérité si la vérité existe, mais nous ne sommes pas ici pour philosopher sur ce thème…

Chaque individu qui vient en séance de coaching vient avec sa propre réalité et donc ses propres croyances. L’individu est truffé de croyances qui se sont construites de par son éducation, son environnement, et toutes les expériences auxquelles il a été confronté dans sa vie personnelle ou professionnelle. Ces croyances peuvent être motivantes, constructrices, stimulantes, aidantes et donc positives pour le coaché ou au contraire, limitantes, bloquantes et elles peuvent donc être un frein au changement auquel aspire notre coaché.

Pour un coach, il est important de savoir les repérer qu’elles soient aidantes ou limitantes. Pour les repérer, une écoute active du coaché, de ses phrases positives ou négatives, avec par exemple l’emploi de mots comme « toujours », « très » ou au contraire « jamais », « trop » est nécessaire. Cela nous informe sur ce qu’il pense de lui, ses actions et sur ce qu’il pense des autres et de leurs actions par rapport à lui.

La croyance aidante, stimulante, motivante :

Lorsque le coach repère une croyance positive par exemple « quand on veut, on peut » qui est une croyance généraliste, ou bien, « mon patron me donne toujours la parole en réunion ». Cette croyance va servir de ressource pour le coaché, comme il y croit, il mettra en œuvre ses solutions pour aller dans le sens de sa croyance. Ce qui peut être très utile dans un coaching de conduite au changement.

La croyance limitante, bloquante :

Si au contraire, le coach repère une croyance limitante par exemple « les jeunes ne savent plus travailler » ou bien, « je ne suis pas assez compétente pour ce poste ». Cette croyance va avoir un effet délétère et donc contre-productif dans le processus de coaching. En effet, cette croyance peut bloquer le coaché dans son changement car y croyant fortement, il met ici aussi tout en œuvre pour aller dans le sens de cette croyance. Et il va falloir tout doucement s’y attaquer avec bienveillance et sans jugement.
Comment ?
De mon point de vue, la première chose à faire est de questionner le coaché sur la véracité de sa croyance : Est-ce que c’est vrai ? Comment savez-vous que c’est vrai ? et quelle(s) preuve(s) avez-vous que cette croyance est vraie ? Et maintenant de questionner le coaché sur des situations ou des comportements où cette croyance n’était pas vraie. S’il en trouve, c’est un grand pas qui va lui permettre de changer sa perception ou son interprétation par rapport à des évènements et des comportements de lui ou des autres qui étaient ancrés chez lui. S’il n’en trouve pas dans ses propres expériences, on peut l’aider en lui proposant des contextes différents où cette croyance ne peut s’appliquer pour qu’il puisse percevoir le rôle ambigu de ses propres interprétations. C’est ce que l’on appelle le recadrage de sens ou de comportement en Programmation Neuro Linguistique (PNL).
Par la suite, si vous voulez ancrer de nouvelles pensées ou comportements plus propices au changement de votre coaché et donc faire en sorte qu’une croyance limitante le soit moins ou plus du tout, vous pouvez demander à votre coaché de passer à l’action, dans la mesure du possible, en agissant sur cette croyance. Son passage à l’action lui permettra de commencer à ancrer sa nouvelle perception.
Lorsque vous demandez à votre coaché de se mettre en action, n’oubliez pas la règle des 3P (Permission, Protection, Puissance) pour qu’il puisse le faire en se sentant accompagné par son coach. Nous en parlerons plus amplement une prochaine fois.

Que vous soyez coach ou coaché, j’espère que cet article vous a été utile, qu’il a pu vous éclairer sur le repérage, le fonctionnement de vos croyances et sur comment vous pouvez, soit vous en servir (croyances positives), soit vous en débarrasser (croyances limitantes) avec l’aide d’un coach.

Jeannig Berrou

Coach professionnelle certifiée Pschycho’Prat
Coach interne Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP)

Contact :

https://jberroucoach.fr

46 rue du commerce 92700 Colombes
Port : 06 62 98 05 36

Laissez une réponse