Recadrage de contexte et recadrage de contenu (Bandler & Grinder ; 1999)

0
37

pnlRecadrage de contexte :

Pour illustrer leurs propos, Bandler et Grindler citent une thérapie de Viginia Satir à laquelle ils avaient assistée. Virginia Satir devait accompagner une famille dont le père était banquier et dont la femme était toujours d’accord sur tout, elle se montrait extrêmement complaisante. En ce qui concerne leur fille, c’était une combinaison du père et de la mère mais elle estimait que dans sa famille, le père jouait le rôle du méchant et la mère celui du gentil. Cependant, elle se comportait de la même manière que son père.

Le père de famille qui était en thérapie, se plaignait régulièrement de sa fille qui était très têtue.

Virginia Satir fit reconnaître au père qu’il avait gravi les échelons dans la vie grâce à sa persévérance, elle l’amena à avouer qu’il était assez têtu pour ne pas se faire influencer et pour ne pas faire de choses qui pourraient nuire à sa carrière. Elle lui proposa alors de constater qu’il avait appris, lui-même, à sa fille à être têtue ; Virginia Satir ajouta aussi qu’en faisant cela, il lui avait fait un beau cadeau.

Dans cet exemple, Virginia Satir a effectué un recadrage de contexte. Dans le contexte de la famille, il est mal vu d’être têtu ; en revanche dans le cadre professionnel, l’entêtement peut être une bonne chose.  Virginia Satir change le contexte dans lequel le père évalue sa fille.

 

Recadrage de sens :

Bandler et Grinder donnent également l’exemple d’une femme qui était une véritable maniaque du nettoyage. Elle harcelait constamment son mari et ses enfants pour qu’ils maintiennent la propreté dans la maison. Tout allait bien lorsqu’ils étaient hors de la maison mais ils enchainaient les disputes dès qu’ils rentraient au foyer.

La thérapeute a effectué un recadrage sur cette femme en lui demandant : « Je veux que vous fermiez les yeux et que vous regardiez votre tapis. Il est propre et bien brossé ». La femme était ravie d’imaginer cette scène. La thérapeute a ajouté : « et maintenant, comprenez que cela signifie que vous êtes seule et que les personnes que vous aimez ne sont pas à la maison avec vous». En entendant ces mots, la femme s’est décomposée. La thérapeute a ajouté : «  Maintenant, imaginez qu’il y a quelques traces de pas sur votre tapis, cela signifie que les personnes que vous aimez ne sont pas loin de vous ». La femme s’est sentie bien à nouveau.

Dans cet exemple, nous avons affaire à un recadrage de sens. Nous avons gardé le contexte et nous avons changé la signification du comportement (faire le ménage de manière compulsive). Au départ, la mère qui voit son tapis sale estime qu’elle est une mauvaise maitresse de maison. Avec le recadrage, elle devient la mère qui est entourée par les gens qu’elle chérit. Désormais lorsque la mère voit des tâches sur son tapis, il le vit mieux car elle sait que les personnes qu’elle chérit sont auprès d’elle. Il faut utiliser ce genre de recadrage lorsque le comportement problématique n’a pas nécessairement besoin d’être changé car il ne présente rien de fondamentalement mauvais.

Voici ci-dessous les principaux ouvrages de Bandler & Grinder :

 

 

Laissez une réponse